Psychologue #1

Publié le par CocoNut's

Psychologue #1

Voici un long moment que je n'avais pas posté (pas bien...), du coup, j'ai pleins de choses à vous raconter !

Cela fait maintenant plus d'un mois que je vais voir une psychologue (se référer au dernier article). J'ai rendez-vous tous les lundis et non pas plusieurs fois par semaine comme dit dans mon précédent article.

Une nana douce et sympathique avec laquelle le feeling est aussi passé dès le premier regard. 

Elle m'a annoncé qu'elle serait également ma psychologue d'après-opération (ça c'est chouette !) mais qu'il me restait plusieurs choses à régler avant d'y être (nul !). 

Dès le premier rendez-vous, elle m'a fait part de son opinion pour la sleeve en me disant qu'à mon âge, c'était très bien de faire ce type d'opération et qu'il resterait, en dernier recours, le by-pass (l'inverse n'est pas possible), le but n'étant pas que ça échoue, qu'on se comprenne.

Elle m'a également informée que 15% des patients opérés de sleeve ou by-pass reprenaient entièrement le poids perdu durant les années à suivre et donc, qu'un bon suivi pré-opération était important.

Puis, voici venu le moment de parler de moi et de ma prise de poids. Des séances très dures car vous savez à quel point j'aime parler de moi et remuer le passé qu'on se dépêche d'oublier tant il est douloureux...

Nous avons également parlé de ma perte de confiance en moi, de mon poids et de mon apparence qui me reviennent tel un boomerang en pleine tête, du mal que j'ai à être en société ces temps, le fait de devoir calculer ma superficie pour savoir si je peux rentrer dans telle chaise, de ne pas pouvoir me mettre accroupi et me relever sans sentir mes genoux craquer sous tout ce poids, etc. En bref, de tout ce qu'être obèse a comme inconvénient (comme si ça avait des avantages...).

Quelques larmes plus tard, je lui ai franchement dit que même si je comprenais une prise en charge avant l'opération, je ne comprenais pas tellement pourquoi est-ce qu'il fallait que ça prenne tant de temps car elle aussi me disait que cela prendrait une bonne année avant l'opération.

Je m'explique : Je ne prends plus de poids depuis quelques mois, il stagne, mon alimentations n'est pas tout le temps saine mais ce n'est pas pour autant que je ne pense qu'au fast-food, je ne suis plus spécialement attirée par la nourriture très grasse, je ne grinote pas entre les repas, je suis plus saine dans ma tête, mes repas sont entrain de redevenir normaux au niveau de la quantité, je ne m'imagine pas avoir une silhouette de rêve après l'opération car comme je n'étais pas obèse il y a encore quelques années, je sais à quoi je ressemblerai à peu près et ne me fais donc pas de faux espoirs, etc.

Elle m'a alors répondu qu'effectivement, mon cas était particulier car non seulement je ne suis pas obèse depuis l'enfance, mais également car mon poids stagne depuis quelques temps et que les habitudes destructrices sont derrière moi à présent. C'est donc un peu compliqué car finalement, j'agis comme si j'étais prête dans ma tête (attention, je ne dis pas que je fais exprès de l'être). 

Donc, elle m'a donné un carnet de bord alimentaire, c'est-à-dire que pendant une semaine, je vais devoir noter le plus honnêtement possible tout ce que je mange, ce que je trouve très bien !

Nous pourrons donc l'étudier au prochain rendez-vous et se rendre mieux compte des faux-pas que je fais.

De plus, nous avons un peu parlé de l'opération. D'après elle, je suis assez claire et logique dans mes idées, je sais ce que je veux et ce que je ne veux plus, j'y réfléchi depuis suffisamment de temps (c'est pas vrai... vraiment ?), je me suis bien renseignée et je n'ai pas peur de l'après-opération. En bref, je suis plutôt en bonne voie !

Nous verrons donc ce qu'en dit mon journal de bord alimentaire et je reviendrai vers vous (plus rapidement cette fois-ci).

Je ne veux pas brûler les étapes, mais c'est vrai que le mariage de ma meilleure amie au mois de mai me booste beaucoup. En tant que témoin, je n'ai pas envie d'apparaître sur les photos bouffie comme je le suis maintenant et j'aimerais rentrer dans une taille de robe plus...correcte dirons-nous... Bon, je sais que je ne rentrerai pas dans 10 tailles de moins une semaine après l'opération, mais juste être un peu moins bouffie. Je me répètes mais je ne trouve pas d'autre mot. Mais nous verrons... Tout vient à point à qui sait attendre, c'est bien ça, non ? ;o)

A bientôt !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article