Les insomnies

Publié le par CocoNut's

Les insomnies

Que c'est dur ! 

Depuis quelques jours maintenant, je suis victime (oui je suis une victime ! Parfaitement Monsieur !) d'insomnies. 

Pourquoi, non mais pourquoi, pourquoi mon cerveau se met-il en route à des heures complètement folles ? Voici un petit extrait de ce qui peut se passer dans ma tête.

Entre le rendez-vous avec le chirurgien de la semaine prochaine :
"Est-ce qu'il va accepter ? - bon j'ai pas trop repris de poids c'est une bonne chose - oui mais avec la cigarette ça va pas tant bien - mais bon c'est qu'une passe je peux re-diminuer - j'en suis pas à un paquet par jour - oui bon ok ça dépend - non mais demain j'arrête - c'est plus possible - j'aime même pas ça d'abord - imagine qu'il me fasse un test pour voir si j'ai de la nicotine dans le sang - je suis nulle - je vais tout foutre en l'air - ah je m'allumerai bien une clope - non mais t'es débile ou quoi ?!"

Le rendez-vous avec la gérante de mon immeuble lundi prochain :
"Faut que je débarrasse mes placards - ce serait quand même con que des objets lui tombent sur la tête si elle veut en ouvrir un - non mais t'en es pas à ce point-là quand même - mais bon, ça fait pas joli, j'en ai pas besoin je peux les mettre dans les cartons - ah et je peux aussi mettre ça, comme ça j'en serai débarrassée - non j'en aurai besoin de ça - faut que je débarrasse la cave, ce sera ça de fait - du coup je le fais quand ? - (allume son téléphone et le met sur agenda) : Bon ok, mardi de telle heure à telle heure je fais ça - merde, hier j'avais dit que je faisais ça - faut que ce soit prêt quand elle arrive - et zut de reflûte, du coup il faut que je planifie ça en plus - et y a tel évènement - t'aurais vraiment pu t'y prendre avant ma pauvre fille - non mais j'hallucine, c'est pas comme si on t'avait prévenu du rendez-vous qu'hier - non mais ça va le faire, j'ai pas tellement de chose à faire avant son arrivée - maiiiis biiiiien sûûûûûr ....."

Les insomnies

Et bien évidemment, le jonglage du déménagement et de l'opération :
"hé, mais si l'opération est le 20 mars et l'emménagement le 1er avril, ça veut dire que tu dois prévoir des affaires pour 12 jours ?! - mais comment je ferai pour déménager si je suis sous régime sec avant l'opération ? - et si j'ai plus de forces ? - bon, de toute façon j'aurais tout terminé avant mon entrée à la clinique - oui mais si c'est pas le cas ? tu seras pas en état d'y retourner avant la remise des clés - hé !!! faut absolument que je note ça - donc du coup, ça veut dire qu'il faut prendre ça et ça - oui mais d'un autre côté on peut me dépanner pour ça - et si j'oublie quelque chose pour l'opération ? - et mince, en plus de ça je vais devoir faire mes plats à l'avance - non mais ça je dois encore m'en servir, je peux pas le mettre dans un carton - et imagine qu'après l'opération tu puisses plus manger - où que tu te réveilles morte de faim - que tu oublies que t'es opérée et du coup tu manges et paf : le malaise - et si ça se passe mal ? - et si tu as mal ? - et si tu meurs ? - ah attends, faut que je mette mon oreiller de côté pour l'emmener à la clinique - et si tu craques ? - en fait, je ne suis peut-être pas prête - c'est raisonnable ? - et si en déménageant, tu fais pas attention et qu'un des points de suture saute ? - non mais c'est pas possible - et si je suis trop fatiguée ? - j'ai prévu assez de gens ? - et si je peux pas emménager ? - et si personne ne vient ? - faut que tu pense à aller voir les meubles avant comme ça tu pourras les commander dès que tu verras l'intérieur de l'appartement - oui mais si je commande le 1er, ce sera livré et monté quand ?! - et si je ne suis pas assez forte pour affronter tout ça ? - non mais j'ai tellement de choses à faire... - après tout, tu as voulu tout ça, tu es grande, tu assumes !"

Et, en règle générale, ça se finit par un : "Bon, regardons combien d'heures il reste à dorm..... QUOI ?! Mais j'ai l'impression d'avoir réfléchi 30mn tout au plus ! Non mais t'es vraiment malade ma pauvre fille, il te reste 3h30 à dormir avec tes conneries ! (Oui ! Avouez-le ! On compte tous combien d'heures de sommeil il nous reste. Et moins il nous en reste, plus on panique, moins on dort) - Comment tu vas faire demain ? T'as besoin d'être en forme ! Ah, sommeil ou pas sommeil, je te jure que dès que ton réveil sonnera, tu seras au garde-à-vous ma fille ! Pas d'excuses !" Et là, on ne regarde plus l'heure pour ne pas se faire plus de mal...

Et généralement, ça finit comme ça :

  • Le réveil sonne à 6h45 -> foutez-moi la paix !
  • 7h00 -> bon, si je m'active dès que je me réveille, je peux me rendormir, encore 15mn...
  • 7h15 -> pitié... encore 5mn... (généralement, les plus fatales...)
  • 7h45 -> et merde !

Bonne journée :-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martin 23/02/2017 17:35

Ça s'appelle des angoisses ! Tu es anxieuse ! Papier crayons à côté du lit, tu note et te vide l'esprit, faire des listes ! Se préparer au sommeil peut aussi être une solution ;-)

CocoNut's 25/02/2017 11:50

Tu as bien raison mon Martin ! Je vais l'appliquer dès ce soir