Mon histoire en quelques (...) mots

Publié le par CocoNut's

Tu crois que tu n'es pas assez grosse comme ça ? Tiens, vas-y, bouffe ma vieille !

Mon histoire en quelques (...) mots

J'ai pris du poids tellement vite que mon cerveau n'a, je pense, pas eu le temps d'enregistrer mon image actuelle.

Lorsque je suis née un beau matin d'automne, je ressemblais à une petite crevette (oui, oui !).

J'ai eu une enfance normale sans prise de poids considérable. Vers mes 10 ans, j'avais quelques kilos en trop mais rien d'alarmant étant donné que j'ai la chance d'être grande.

Puis, à 15 ans ont commencés les problèmes... Ma grand-maman, qui comptait et compte toujours énormément pour moi, est décédée pendant les fêtes de 2007, j'ai fait une TS en janvier 2008 dont je suis sortie indemne physiquement (mentalement c'est autre chose...), il y a eu l'annonce de la séparation de mes parents en 2010, puis ensuite divers incidents relativement important dans ma famille, jusqu'en juillet 2011 où j'ai quitté le "cocon familial" à 18 ans.

En bref, un amas de choses plus déstabilisantes les unes que les autres qui ont fait que je me suis littéralement goinfrée.

Je suis donc passée de 75kg à 15 ans à 136.5kg à 22 ans, soit une prise de 61.5 kg en 7 ans (la claque !).

Je suis très loin de dire que ma prise de poids est due à une maladie ou que sais-je car ce n'est pas vrai. Je suis de base une mangeuse très gourmande mais je dois avouer que les catastrophes passées n'ont pas beaucoup aidé, cependant je ne blâme personne. Je n'ai jamais réellement parlé, celles et ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas une grande bavarde quand il s'agit de ma vie privée ou de problèmes auxquels j'ai dû faire face.

Début 2012, après une séparation douloureuse, je ne faisais plus du tout attention à moi et comme je vivais seule, je me faisais ce que je voulais à manger et aux heures auxquelles je voulais. Et là, j'ai découvert ma première vergeture sur mon ventre... La cata me direz-vous... Oui et non, j'en ai été malade, j'ai pleuré et.... j'ai continué à manger !

En septembre 2012, je ne me supportais plus et j'avais faim, sans cesse faim. Je mangeais par gourmandise mais également pour me punir en me disant "tu crois que tu n'es pas assez grosse comme ça ? Tiens, vas-y, bouffe ma vieille !"... Et j'ai donc commencé à me faire vomir. Il paraît qu'on appelle ça la boulimie. Je vivais dans l'excès, je mangeais 4 fois par jour, mais comme je me faisait vomir après chaque repas, je ne prenais pas de poids mais je n'en perdais pas non plus vu la quantité que j'avalais.

C'est à ce moment-là que j'ai fait une grosse dépression. Arrêt de travail pendant 3 mois, mes études mises de côté, je passais mon temps à pleurer, me lamenter sur mon petit sort et, bien sûr, grignoter... Puis j'ai arrêté. Le problème, c'est que j'avais déformé mon estomac et donc, je n'avais plus ce sentiment de satiété lorsque l'on mange trop. Moi, quand je mange trop c'est simple, je vomis. Charmant, n'est-ce pas ?

Mais j'ai quand même continué à manger comme pour combler un manque (je n'avais d'ailleurs toujours pas trouvé lequel jusqu'à récemment...). Le souci c'est que je mangeais comme je le faisais en étant boulimique, mais sans me faire vomir. Le résultat : + 20kg en 8 mois.

Des soucis entre 2013 et fin 2014, résultat : Encore + 20kg.

Me voilà donc aujourd'hui à 140.8kg. Cependant je ne me vois pas comme ça, c'est ce qui est encore plus terrifiant. J'ai pris du poids tellement vite que mon cerveau n'a, je pense, pas eu le temps d'enregistrer mon image actuelle. Je ne me reconnais donc plus du tout car dans ma tête, je me sens beaucoup plus mince que ce que je suis en vérité. Le plus gros éléctrochoc, mis à part de monter sur la balance, a été de me voir en photo... (le coup du "votre taille de pantalon/soutien-gorge/haut/t-shirt n'existe pas dans la taille que vous faites", on passera par-dessus).

L'année 2015 est une année de changements pour moi. Beaucoup de choses ce sont passées en quelques mois et m'ont fait comprendre, accepter et pardonner certaines choses que je gardais enfouies en moi depuis des années.

J'ai eu ce fameux "déclic" comme on l'appelle, enfin je crois. Je change jour après jour et je ne suis plus la même personne dans ma tête, j'aimerais donc être également en harmonie avec mon corps et arrêter de le maltraiter, le défigurer et m'handicaper (car oui, c'est un sacré handicap !).

Je sais que je ne re-peserai jamais 75kg, d'ailleurs ce n'est pas mon souhait. Pour l'instant, le premier objectif qui est dans bien longtemps, est d'arriver en dessous de la barre des 100kg. Mais attention ! Sans régimes. Je n'ai jamais voulu en faire et je n'en ferai certainement jamais.

Je veux prouver aux autres mais avant tout à moi-même (on a tous un égo, faut pas rêver) que je suis capable de perdre en tout cas 40kg par mes propres moyens et sans m'affamer, en faisant appel à diverses techniques voire même chirurgies certes car je n'y arriverais pas complètement seule, j'ai quand même besoin d'un support.

J'ai à présent ce besoin de me reprendre en main et d'enfin apprendre à connaître mon corps, ses besoins, ses limites, etc...

Affaire à suivre !

Publié dans Mon Histoire

Commenter cet article

Axelle 22/04/2015 11:56

Waw ! Ton histoire est prenante ! J’espère que tu vas réussir à atteindre tes objectifs, bon courage !

CocoNut's 02/12/2015 15:06

Merci beaucoup Axelle !